Non classéPersonnels

Les effets spéciaux : une révolution du cinéma

Les effets spéciaux : une révolution du cinéma

Comment ont évolué les effets spéciaux dans le cinéma ?

Les effets spéciaux, appelés aussi trucages sont des techniques utilisées au cinéma qui permettent de créer une illusion : une action, un objet, des personnages, des décors ou des paysages. Ces illusions sont utilisées pour remplacer ce qui ne peut pas être filmé pendant un tournage. Les premières apparitions d’effets spéciaux dans le cinéma remontent aux années 1896 avec Louis Lumière, mais ce n’est vraiment que depuis le Voyage dans la lune de Georges Méliès en 1902, que les effets spécieux au cinéma ont énormément évolué

Mais depuis la fin du 20ème siècle et le développement de nouvelles techniques notamment avec l’arrivée des ordinateurs en 1980, les créations d’effets spéciaux ont énormément changé avec l’arrivée des effets spéciaux numériques. Ces effets spéciaux ont été utilisés plutôt pour les films de science-fiction mais aussi pour réaliser et de créer des scènes extraordinaires dans les films d’action et d’animations. Ils permettent de reproduire des atmosphères (pluie, neige, brume) ; de créer une réalité visuelle (monstres, extra-terrestres, univers cosmique …) mais aussi d’améliorer la réalité des scènes (explosions, accidents, scènes d’action, catastrophes naturelles, etc). Les caméras ont beaucoup évolué et sont devenues plus performantes depuis la création du cinéma. La qualité de l’image ne cesse d’augmenter, comme avec l’apparition du cinéma en 3 dimensions (3D) et les caméras qui filment en 4K ou 8K. Les caméras sont maintenant équipées de fonctions ralenti, accéléré et marche arrière.

De nos jours on peut distinguer quand même deux grandes familles d’effets spéciaux et visuels utilisés dans le cinéma.

  • Les effets spéciaux mécaniques : Les effets spéciaux ont d’abord commencé à être mécanique. Ce sont des accessoires mécanisés comme des maquettes de paysage ou des personnages robotisés qui étaient utilisés dans les films. Souvent articulés ou manipulés par des câbles pour simuler des déplacements de personnages (exemple : superman qui vole) ou un déplacement d’objets. Ils ont été énormément utilisés dans les films avant l’arrivée de nouvelles technologies, mais le seul problème, c’est qu’avec des scènes de plus en plus impressionnantes, les effets spéciaux mécaniques sont de plus en plus difficilement réalisables. Les maquettes sont trop chères à réaliser pour pouvoir reproduire des villes modernes, des vaisseaux spéciaux, etc. C’est donc naturellement qu’ils ont été remplacés par les effets spéciaux numériques.
  • Les effets spéciaux numériques :  Ce n’est que depuis les années 80, avec l’apparition des ordinateurs, que de nouvelles techniques de trucages sont arrivées dans le cinéma. Les images de synthèse calculées mathématiquement permettent de recréer un univers entier sur un ordinateur. Le premier mélange d’images filmées et d’images de synthèse a été réalisé avec le film Tron de Steven Lisberger en 1982. Le succès de grandes séries a été possible grâce aux effets spéciaux numérique, comme par exemple la saga des Star Wars. La qualité des logiciels d’effets spéciaux s’améliore de plus en plus et les machines à calcul deviennent de plus en plus puissantes. L’arrivée des animations en 3D n’a aussi été possible que grâce aux logiciels numériques.

La modélisation d’images de synthèse se fait en trois étapes :

  • Tout d’abord il faut modéliser un objet en trois dimensions, pour cela on se base sur la même notion : l’espace vectoriel, une base de trois vecteurs sur trois axes. Après avoir défini sa position dans l’espace, il ne reste plus qu’à le modéliser. Il existe deux types de modélisation : la modélisation polygonale qui consiste à définir chaque objet de l’image comme étant un polygone. Le deuxième type est la modélisation par courbe, on définit un réseau de courbe créé à partir de points.

  • La prochaine étape consiste à faire le rendu. Après avoir réalisé l’objet il faut pouvoir l’afficher à l’écran et qu’il fasse vrai. Il faut intégrer l’objet parfaitement à la scène en respectant la lumière, les ombres et les proportions.
  • La dernière étape, c’est l’intégration de l’effet dans l’image. Il faut intégrer l’objet dans l’image filmée initialement dans la scène. Les logiciels 3D permettent alors de fusionner le dessin (l’objet crée), les lumières et le rendu.

Les effets spéciaux existent presque depuis le début du cinéma et ils ne cessent de s’améliorer et d’être de plus en plus impressionnants et réels grâce aux nouvelles technologies. Ils ont permis la création des nouveaux styles de film (Fantastique, science-fiction …) et ont révolutionné le cinéma de nos jours. On peut s’interroger sur les prochaines perspectives dans le cinéma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *